Stéphane Reynier

CABO VERDE

Découvert en 1456, situé au coeur de l'océan Atlantique, à 700 kilomètres des côtes Africaines et 4500 du Brésil, l'archipel du Cap Vert est à l'origine une base avancée de la traite Portugaise des esclaves. Ceux-ci venus de Guinée Bissau, du Sénégal, du Mali ou d'Angola peuplent contre leur gré ces îles incultes, arides, et subissent au cours des siècles les ravages de sécheresses meurtrières. En 500 ans de domination le Portugal ne fera rien pour améliorer les conditions de vie extrême sur cette terre désolée.
Ce n'est qu'en 1975 après une lutte armée menée par Amilcar Cabral contre le dictateur portugais Antonio de Olivera Salazar que le Cap Vert arrache son indépendance ainsi que celle de la Guinée Bissau. Malgré toutes ces souffrances et ces humiliations, rien ne laisse entrevoir les douleurs subies par ce peuple courageux, les sourires, la joie, la profonde gentillesse étant autant de preuves de leur immense pouvoir de résilience. C'est à travers la musique omniprésente, et notamment la Morna, popularisée par Césaria Evora, que nous pouvons ressentir la profonde nostalgie qui habite le coeur et l'âme endoloris de ce pays aux mille couleurs.

Madiran, zone tennis / piscine