François Lassabe

Un monde vache

Les vaches landaises, que certains osent appeler « vachettes », ont un nom, du caractère, et une réputation. Si elles pouvaient parler, elles vous raconteraient qu'après avoir passé l'hiver dans leur élevage, elles attendent avec impatience qu'un camion vienne les chercher pour les conduire dans les arènes chalossaises, armagnacaises, béarnaises ou bigourdanes. Bien sûr, elles vont un peu stresser, avoir chaud, mais quel plaisir de pouvoir courir sur le sable en défiant les hommes qui se mettent sur leur passage ! Elles vont pouvoir montrer qui elles sont et se différencier de leurs cousines stabulées qui passent leur temps à s'engraisser. Certains soit-disant défenseurs des animaux voudraient les voir disparaître ou les réduire à quelques exemplaires dans des parcs animaliers, sous prétexte de maltraitance. Leurs mâles sont déjà menacés et elles savent que leur tour viendra. En attendant, elles profitent de la liberté de pouvoir se mesurer aux écarteurs et sauteurs, en rêvant d'être peut-être un jour élues « Corne d'Or » dans les arènes de Nogaro.

35 rue du Maréchal Joffre